C'est la magie de noël !


le pére noël sera présent au baz'artopie à Meisenthal
pour vendre des photos et des cadeaux de noël originaux à en faire pleurer les enfants. 



Central Vapeur ce week end

Nous serons au salon des indépendants ce week end au hall des chars...
il y aura plein de bouquins dans tous les coins...






ouf,ça déménage !


Après plus de dix jours sans avoir pu mettre un pied dans notre ancien atelier,
nous avons pu prendre aujourd'hui avec soulagement tous les cartons que nous avions préparés auparavant.

Seulement après avoir rempli quelques modiques formalités de "circonstance". En effet, seule la dizaine de personnes qui avaient eu la chance d'être inscrite sur une liste pouvaient pénétrer dans les lieux sous présentation de pièces d'identités sous l’œil attentif et cordial des invités (huissiers, policiers, hommes de la sécurité, ouvriers de la cus) tous parfaits dans leurs rôles. Nous étions bien escortés.

En tout les cas, nous sommes soulagées d'avoir pu enfin commencer notre déménagement et d'avoir amené les cartons jusqu'à l'atelier du rempart où nous avons retrouvé les mêmes électriciens qui avaient travaillé d'arrache-pied dans les locaux de l'ancien centre de tri de schiltigheim.

La semaine prochaine on continue donc, après une petite escale au salon du livre indépendant de Genève au monstre festival,
ça va être monstre bien.
à bientôt.
Et encore merci à tout les déménageurs et les déménageuses, aux copains qui sont venus au dernier moment nous prêter main forte. Sans vous on y serait encore à la lampe torche....


schilick "infos"





-->


Monsieur le Maire de Schiltigheim, 

Lors de la fausse inauguration du Centre de tri, vous êtes venu saluer des gens que vous ne connaissez pas, comme vous le faites plusieurs fois par jour depuis que vous êtes entré en politique. Vous en avez profité pour vous démarquer de la CUS, en disant combien vous étiez heureux qu’elle se décide enfin à faire quelque chose de ce bâtiment. Vous avez appris ce jour que l’implantation de Papier Gâchette au centre de tri était déjà en discussion, l’objet de notre événement étant d’élargir cette mise à disposition à d’autres projets afin d’y développer une dynamique forte de partage de savoirs et de mutualisation d’outils.
Des représentants de ces différents projets ont été reçus par vos adjointes à la culture et à l’urbanisme le 6 juin 2012. Dès cette date, vous ne pouviez pas ignorer que l’imprimerie Papier Gâchette allait être relogée au Centre de Tri, et que d’importants travaux allaient être engagés. Qu’est ce qui explique alors que vous ayez attendu que ces travaux soient achevés pour vous opposer à cette installation ?
Tout le monde a rapidement compris qu’il s’agit de querelles politiques qui n’ont que peu à voir avec notre activité. Evidemment, cela est difficile à assumer, aussi avez-vous fait le choix de nous charger de tous les maux afin de vous dépêtrer de la situation que vous aviez vous-même créée. Jusqu’ici, nous n’avions pas jugé nécessaire de répondre à ces accusations grotesques. Mais ce que vous écrivez dans votre organe de propagande officielle va un peu trop loin pour que nous nous taisions d’avantage. Nous allons donc nous permettre de reprendre point par point ce que vous affirmez, afin de rétablir un peu de vérité.

1. « ma stupéfaction a donc été totale lorsque j’ai appris incidemment que la Communauté Urbaine de Strasbourg avait pour projet, sans en avertir la Ville de Schiltigheim, d’installer de nouveaux squatters rue du Chêne, dans les locaux de l’ancien centre de tri postal »
La CUS n’avait pas l’intention d’installer de nouveaux squatters rue du chêne étant donné que nous aurions été liés par un contrat de location. Par définition, une ville n'installe pas des squatters. Ils le font eux même et c'est bien ça qui froisse.
2. paragraphes 4 et 5 : En 2007, la CUS a intenté un premier procès afin d’obtenir l’expulsion des habitants du 2 route des Romains. Elle ne l’a jamais mise à exécution, une telle pub n’étant sans doute pas souhaitable dans un contexte de campagne électorale.
3. « Ce jugement est resté lettre morte et l’association Papier Gâchette a refusé d’exécuter ce jugement » En 2007, l’association Papier Gâchette n’existait pas. Elle est née en 2009.
4. Paragraphe 6 : Vous oubliez un épisode : en 2010, la CUS a été déboutée de sa demande d’expulsion, l’urgence invoquée n’étant pas justifiée, aux yeux du juge. Le délai de 5 mois a été décrété par la préfecture, suite à un vice de forme.
6. « Depuis lors cette association de squatters s’est maintenue dans les lieux 2 route des Romains au grand dam des riverains et des élus de quartier sans payer un centime de loyer et en estimant qu’il est du ressort de la collectivité de payer pour qu’elle puisse squatter »
Nous n’avons jamais pensé qu’il était du ressort de la collectivité de payer pour que nous puissions squatter. L’occupation en tant que telle ne cause ni perte, ni manque à gagner à la collectivité, étant donné que ce bâtiment était voué à rester vide jusqu’à sa démolition, 7 ans plus tard. En revanche, les frais engagés pour s'assurer que le bâtiment reste vide sont colossaux.
7. Les nombreux témoignages de voisins produits lors des procès successifs attestant que notre présence ne constitue aucun trouble à la vie du quartier ne coïncident pas du tout avec ce que vous présentez comme un « calvaire ».
8. Enfin, nous sommes d’accord avec vous sur un point : les loyers sont trop chers, et les citoyens honnêtes ont la vie de plus en plus difficile. Mais ceux qui leur rendent la vie si difficile ont tout intérêt à ce qu’ils croient que c’est à cause des squatters.

Retour sur une semaine mouvementée

--> Depuis quelques jours, les commentaires vont bon train dans les journaux, sur internet, dans la rue, etc. Nombreux sont ceux qui récupèrent l'événement auquel nous sommes confrontées pour régler leurs comptes. Depuis le début, nous refusons de prendre part à la polémique sur le gâchis du Centre de Tri, car nous savons pertinemment que cette histoire ne nous concerne qu'indirectement. Nous sommes otages de conflits entre politiciens qui ne nous touchent pas, tant qu'ils ne remettent pas en cause le bien fondé de notre activité.
L'expulsion du 2 route des Romains nous a particulièrement affectées. Aujourd'hui, nous avons une lettre de Roland Ries qui nous garantit que le relogement de l'atelier sera mené a bien. Il ne s'agit pas d'une faveur. Alors que nous en étions au stade de projet, nous avons rencontré de nombreux élus, techniciens et conseillers municipaux. Nous ne demandions pas de subvention, simplement un espace où travailler. Nous aurions pu passer des mois à jouer à ce jeu-là, à enchaîner les rendez-vous et les réunions jusqu'à ce qu'on s'épuise, comme bon nombre de projets.
Nous nous sommes alors installées au 2 route des Romains, une occupation sans droit ni titre, certes, mais qui offrait une réelle solution au manque de répondant des institutions. Nous y avions trouvé un abri pour développer notre activité, mais surtout, l'état d'esprit qui animait cette maison s'accordait parfaitement avec nos désirs de fonctionnement : partage de savoirs, ouverture, disponibilité.
En 3 ans, nous avons publié 8 livres, multiplié les interventions avec de nombreux partenaires, et mené des projets avec plusieurs associations. Le vaste soutien dont nous avons bénéficié lors de précédentes menaces d'expulsion a sans doute favorisé le fait que la CUS accepte l'idée de reloger l'imprimerie. Nous ne voulons pas être une exception. Nous souhaitons que tous les bâtiments vacants permettent à toutes sortes d'initiatives d'exister.


alors, c'est pour aujourd'hui ou pour demain ?

On a passé un dimanche relativement décontracté, à griller des châtaignes au coin du feu.
mais le lundi, depuis que je suis gosse, ça m'a toujours collé des sueurs froides, retour à l'école, au boulot...
et aujourd'hui, alors que tout ça, c'est loin derrière, ce vieux monde se rappelle à moi. va comprendre...

http://2routedesromains.blogspot.fr/

Premiers flocons....


Nous ne vous avions pas encore montré les premières photos de notre visite au local rue du rempart,
comme vous pouvez le voir le bâtiment nécessite quelques travaux de rénovation, qui devraient prendre 2 ou 3 mois. Le temps d'une trêve. Ça laisse songeur.






Depuis avril notre déménagement est « urgent », nous pensons que nous ne sommes plus à 2 ou 3 mois près. Ce que semblait comprendre Monsieur Jund écologiste en charge du dossier de l'aménagement urbanistique de l'entrée de Koenigshoffen et aussi opposé aux expulsions, ce qui tombe plutôt bien. Il a pris notre numéro et nous attendons son coup de fil lundi.
Quant aux promesses écrites nous attendons aussi. 
Mais l'attente semble longue quand l'huissier court toujours tel le lapin blanc dans Alice aux pays des merveilles.


flash info

Le relogement au centre de tri étant définitivement tombé à l'eau (voir article dna), la CUS a trouvé une solution de repli, dans un des bâtiments de la rue des Remparts.
Nous avons visité cet espace ce matin. Il est potentiellement très chouette, mais de gros travaux sont nécessaires. On nous propose un espace provisoire, dans le même bâtiment, accessible dans un mois. Seulement, la CUS semble décidée à reprendre le 2 route des Romains avant que ce local puisse être investi.
C'est pour nous un gros pari : nous devons accepter de sortir du squat et de ne plus avoir accès à l'atelier pendant quelques semaines. Or, nous avons vu à quel point les situations peuvent se renverser en peu de temps. S'ils se désengagent une fois que nous sommes dehors, nous n'aurons absolument aucun recours. Au revoir l'atelier, le matériel et les projets engagés. Nous n'avons pour l'instant aucune garantie réelle, même si nous ne nions pas les efforts faits en ce sens. Mais la menace d'expulsion plane toujours et obtenir une promesse de relogement à l'écrit  de leur part semble une demande étonnamment trop fastidieuse.
Nous sommes évidemment solidaires des habitants du lieu, sans lesquels Papier Gâchette n'aurait jamais existé ; non seulement pour nous avoir accueillies, mais pour tout ce que ce lieu a pu générer comme rencontres, projets et dynamiques.
Nous avons besoin de concrétiser ce déménagement et il ne fait aucun doute que l'activité de l'association ira croissant dans un local pérenne et adéquate. Cela n'empêchera pas la tristesse et l'amertume en voyant la démolition de ce bâtiment.
Aujourd'hui, nous acceptons de les croire  mais nous restons vigilants.





changement de programme....

Alerte expulsion . ..
Nous habitons le 2, route des Romains depuis presque 6 ans. L'huissier est passé ce mercredi 24 octobre pour nous mettre en demeure de quitter les lieux pour... le lendemain. On nous demande de mettre six années de vie en carton en une nuit. Il leur faut se dépêcher pour ne pas atteindre la date du 1er novembre, début de la trêve hivernale. Si nous sommes expulsés avant la date limite, nous aurons certainement moins froid cet hiver. Quant à l'atelier Papier Gâchette, après les nombreux rebondissements survenus depuis ce printemps dans le processus de relogement, l'expulsion du site laisse douter de la concrétisation rigoureuse des engagements de la Mairie. Depuis une semaine, l'association était censée avoir les clés d'un atelier qui a été spécialement aménagé (pour la modique somme de 120000 euros). Mais après moult imbroglios internes à la Cus, celle-ci n'est plus en mesure de laisser ce lieu à Papier Gâchette et lui demande de déménager au plus vite dans un autre site, présentement en état de friche. Le déménagement promis sans histoire paraît aujourd'hui douteux même si la C.U.S. se veut rassurante: elle promet malgré les menaces d'expulsion que Papier Gâchette aura toujours accès à son atelier de la route des romains via des rendez-vous avec l'huissier. Combien de temps l'association sera-t-elle entre un local dont elle n'aura plus les clefs, et un autre en travaux ? Papier Gâchette n'a pas à faire les frais de leur mauvaise gestion. Alors que faire ? Nous avons une semaine devant nous, durant laquelle tout est à craindre. Nous comptons bien faire un maximum de bruit autour de cette histoire, parles-en à ta grand'mère, à ton voisin, si tu veux appeler les élus pour les mettre en face de leur responsabilité, fais donc ! Il faut que l'expulsion ne passe pas inaperçue, et pour ça, s'il y a un max de monde pour observer leur manège, c'est mieux. Alors si tu te sens l'âme d'un agitateur, et que tu es prêt à rameuter tes amis, envoie-nous un mail à zik@no-log.org avec « je suis prêt à avertir tant de personne tôt le matin, voici mon contact ».

on remballe !

ça y est, on déménage. on va s'installer - toutes seules - dans ce grand centre de tri qui va rester à 97% vide. le transfert va s'effectuer progressivement, du 15 octobre au 11 novembre. si vous ne savez pas quoi faire de vos journées pendant ces quelques semaines, passez nous voir.

MERCI LA CUS+



Dans le courrier du mois d'Avril (visible sur le site du http://2routedesromains.blogspot.fr/ )nous n'avions pas pris ce chantage au sérieux.
La lettre - en recommandée- sivousplait du mois d'aout le confirme:
la mairie exige que les habitants aient quitté les lieux avant de procéder au relogement de papier gachette... lisez plutôt vous même! Merci la cus mais nous ne céderons pas au chantage.

suite à ça notre réponse très administrative.... en recommandé aussi

Strasbourg, le 26 août 2012

OBJET : Mise à disposition des locaux 5 rue du Chêne à Schiltigheim

Monsieur,

Par la présente, nous accusons réception de votre courrier du 31 juillet.

Dès que nous aurons confirmation de la date à laquelle les nouveaux locaux seront disponibles, nous ferons le nécessaire pour que le matériel de l’association soit prêt à être transféré. Il faudra pour cela compter deux à quatre semaines de délai.

Nous ne sommes en revanche toujours pas en mesure de répondre à votre demande concernant la partie habitation du 2 route des Romains. Comme nous vous l’expliquions dans notre précédent courrier, il n’existe aucun lien de subordination entre l’association Papier Gâchette et l’association Numéro 2. C’est cette dernière qui héberge notre imprimerie associative, et non l’inverse. Aucun membre de notre association n’habite à cette adresse.

Nous nous tenons bien entendu à votre disposition pour la suite des opérations.



Programme Selbst Gemacht




Festival SELBST GEMACHT les 22, 23 septembre


Cette année encore le festival Selbst Gemacht, festival d'échange de savoir-faire aura lieu le 22 et 23 septembre à la Semencerie (42 rue ban de la roche, Strasbourg).
Envie de s’initier à la couture, au machine à bois, à la gravure, à la mécanique...?
Il y a des ateliers de toutes sortes, avec ou sans inscription, ouvert à tous et prix libres. Profitez- en bien!!

########REPORTAGE######################



Après le violet, donc le Rouge





////////REPORTAGE////////////////////////////////////////////////////////////////////


image avec le premier passage du violet gris très transparent.........

ON lance enfin l'impression...............................



On a eu affaire à pas mal d'histoires d'images fantôme , et du coup pas mal de temps passé a essayé de récupérer les écrans, .......enfin la première couche imprimée on s'attaque maintenant à la couleur Rouge

/////////////////REPORTAGE/////////////////

extrait du calque pour la couleur noire de la couverture du Chevalier Tigre,
il doit être minuit, pendant ce temps les faire part de Louison Tilla se peaufine , y'a plus cas rajouter sa frimousse et en avant le pliage....

Troisiéme couleur le noir, on fini vers les 2 heures du matin, avec le rinçage de l'écran.....

...................................................................................................................................à suivre

////////////////REPORTAGE/////////////////










.............La dernière couleur de la couverture du Chevalier Tigre.................

REPORTAGE/REPORTAGE




JJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJ
ENFIN L'IMPRESSION DES TÊTES DE MORTS TELLEMENT ATTENDUE.
JJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJ
on a bien avancé dans le projet du chevalier tigre, reste encore cet été la réédition des PLANTES TOXIQUES, et les derniers passages d'impression en noir et en dorée pour ITANéSIE, et quelques passages pour le CHEVALIER TIGRE. ET bien sur plein d'autres projets en parallèle: retendre des écrans, reliures à gogo, ping-pong et jeux de fléchettes, impression de disques et de pochettes....

REPORTAGE/REPORTAGE/REPORTAGE/RAPPORTAGE/RAPPORTDESTAGE






Des Crustisses vosgiens sont venus imprimer leur poster inclut dans le disque de leur groupe que je ne sais pas comment ils s'appellent...
Chose improbable le blanc a été leur couleur préférée d'impression....

Un Week end bien chargé en Impression...L'été s'annonce plein de projet!






AVANCEMENT DE LA POCHETTE DU CHEVALIER TIGRE,
FAIRE PART DE NAISSANCE.....ET AUSSI SEXY MANUE FAIT DES ÉTIQUETTES DE RANGEMENTS POUR L'ARMOIRE... Tout ça la même journée.... et le lendemain aussi....

ALLEZ DONC VOIR LA VIDéO De l'Inauguration DU centre de TRI

http://www.youtube.com/watch?v=5N2hbchYDfU

Sérigraphie au Lycée professionel d'Erstein


Une série d'affiches imprimées aléatoirement sur le thème de la nature

Ateliers ouverts les 5,6 et 11,12 mai

Toujours une belle occasion d'ouvrir notre atelier et d'inviter les amis à montrer leurs productions avec nous.

Geoffrey Kayser: peintures et fanzines
Aude Jouvin: bestiaire en tissus